Accueil

Jeudi 8 février 2018 de 14 h à 17 h

Transition énergétique

Rôle des territoires et défis technologiques

IFPENVF_quadri

4, avenue de Bois Préau
92500 Rueil-Malmaison

scroll-bottom2x

Restez informé sur les colloques Panorama d’IFPEN

Le colloque

La France a clairement indiqué son intention de jouer un rôle déterminant en matière de lutte contre le changement climatique. Elle s’est d’ailleurs fixé des objectifs ambitieux : réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2030 (par rapport à 1990) et, plus récemment, neutralité carbone à l’horizon 2050.

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte place les territoires au cœur de l’action Climat-Air-Énergie. Dans ce modèle de gouvernance de plus en plus décentralisé, les collectivités territoriales ont la responsabilité d’opérer des investissements structurants sur le plan énergétique. Dans un contexte économique tendu pour certaines d’entre elles, se pose donc la question de leur capacité à engager les ressources nécessaires à la transition énergétique. Des efforts importants d’innovation vers de nouveaux systèmes de production, de transformation et d’utilisation de l’énergie doivent être engagés. Quels sont les défis et les verrous à lever pour un déploiement massif des énergies renouvelables dans les territoires ? La mise en œuvre de la transition énergétique pose en outre des questions sur l’acceptabilité sociale de certains projets d’infrastructure et les changements dans nos comportements énergétiques. Quels sont les leviers et les dynamiques de cette évolution ?

Depuis plus de 20 ans, IFP Energies nouvelles organise le colloque Panorama, qui réunit les professionnels des domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement.

Tous les ans, un grand thème d’actualité pour le monde de l’énergie fait l’objet d’interventions et de débats entre acteurs concernés. À cette occasion, le Président d’IFPEN propose également un bilan et une projection technico-économique du contexte énergétique mondial. 

Partagez

Tweets à propos de #PanoramaIFPEN

Vidéos

Retrouvez ici l’intégralité du colloque en vidéo.

Programme

14 h 00

Panorama énergétique mondial 2017 : analyses et impacts

Didier HOUSSIN

Didier Houssin
Président, IFP Energies nouvelles

14 h 40

Table ronde
Transition énergétique : rôle des territoires et défis technologiques

Le rôle des Pouvoirs publics et des projets territoriaux pour une transition énergétique réussie

Francois-Bertrand

François Bertrand
Sous-directeur de l’aménagement durable, direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature, Ministère de la Transition écologique et solidaire

Les collectivités comme terrain d’expérimentation et catalyseur d’innovations

jean-lemaistre

Jean Lemaistre
Directeur Général Adjoint, GRDF

moisan-francois

François Moisan
Directeur Exécutif Stratégie, Recherche et International, Ademe

Réseau électrique : un maillage au plus près des producteurs et consommateurs

Laurent-Ferrari

Laurent Ferrari
Directeur Client, Concession et Territoires, Enedis

Comment dynamiser le financement des initiatives territoriales ?

paturle-sophie

Sophie Paturle-Guesnerot
Managing Partner

Modifier les comportements et les pratiques en agissant au plus près des acteurs locaux

marie-christine-zelem

Marie-Christine Zélem
Professeur de Sociologie, Université Toulouse – Jean Jaurès

16 h 30

Conclusions

Cocktail au cœur de l’exposition « Innovations et démonstrateurs dans le domaine de la mobilité durable »

Intervenants
Didier HOUSSIN

Didier Houssin
Président, IFP Energies nouvelles

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (1977) et de l’École nationale d’administration (1983), il a exercé des fonctions internationales au ministère de l’Industrie de 1983 à 1987, puis a été détaché auprès de Total jusqu’en 1990. Il a été ensuite sous-directeur des affaires économiques et financières au ministère de l’Industrie puis Directeur des ressources énergétiques et minérales de 1997 à 2004, avant de devenir Directeur général délégué du BRGM. De juillet 2007 jusqu’à octobre 2012, il était Directeur des marchés et de la sécurité énergétiques à l’Agence internationale de l’énergie (AIE). De décembre 2012 à avril 2015, il était Directeur des politiques et des technologies énergétiques durables à l’AIE. Il est Président d’IFP Energies nouvelles depuis le 8 avril 2015.

Twitter Copy 11
Twitter Copy 10

Orateurs – Table ronde

jean-lemaistre

Jean Lemaistre
Directeur Général Adjoint GRDF

Directeur Général Adjoint de Gaz Réseau Distribution France (GRDF), Jean Lemaistre a exercé diverses responsabilités à EDF, Gaz de France et au sein du groupe ENGIE dans les domaines du transport, de la production puis de la distribution d’électricité et de gaz.
Il travaille notamment sur la place du gaz dans le mix énergétique, les nouvelles complémentarités entre le gaz et les ENR et l’évolution des réseaux de distribution dans le cadre de la transition énergétique. Il supervise les domaine financiers, le développement, les relations avec les régulateurs et le projet de compteur communiquant GAZPAR. Depuis son entrée en 1979 à EDF il a notamment été responsable de la Division Stratégie Régulation et Directeur d’Unité à EDF avant de rejoindre Gaz de France puis ENGIE en 2004. Jean Lemaistre est ingénieur civil des Ponts et Chaussées.

moisan-francois

François Moisan
Directeur Exécutif Stratégie, Recherche et International, Ademe

François Moisan est Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche, directeur scientifique de l’ADEME, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie depuis 2004. Il est Président du comité efficacité énergétique du Conseil Mondial de l’Energie depuis 1998 et a été Président de l’European Council for an Energy Efficient Economy, association européenne d’efficacité énergétique de 2001 à 2005 et du groupe « efficacité énergétique » de l’Agence Internationale de l’Energie de 2002 à 2005. Il a présidé l’un des groupes de prospective du Commissariat Général du Plan “perspectives énergétiques pour la France aux horizons 2010 et 2020” (1996-1998). Il a été co-rapporteur de l’instance d’évaluation de la politique de maîtrise de l’énergie mise en place auprès du Commissariat Général du Plan (1995). Il a été Directeur de la Stratégie et de la Communication de l’ADEME (1998-2004) et Directeur de la prospective, programmation, évaluation de l’ADEME (1992-1998). Il est Ingénieur SUPELEC (1972) et Docteur en Sciences Economiques de l’Université de Grenoble (1983).

paturle-sophie

Sophie Paturle-Guesnerot
Managing Partner

Sophie Paturle-Guesnerot est associée fondateur de Demeter Partners, un leader européen du capital investissement dédié à la transition énergétique et à l’environnement. Elle possède une longue expérience du capital-investissement puisqu’elle a occupé successivement depuis 1991 les fonctions de chargée d’affaires chez BTP Capital, de directeur des participations au Crédit du Nord puis de directeur associé de Société Générale Private Equity avant de participer à la création de Demeter Partners en 2005.  Sophie Paturle-Guesnerot a débuté comme auditeur chez PricewaterhouseCoopers (BEFEC SA). Sophie Paturle-Guesnerot est administrateur de l’IFPEN et Présidente du Comité d’Audit, administrateur de France Brevets et de Maisons France Confort. Elle a également occupé à l’AFIC (Association Française des Investisseurs pour la Croissance) les fonctions d’administrateur et  préside la Commission AFIC Transition Energie Environnement. Sophie Paturle-Guesnerot est diplômée de Sciences Po Paris et Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

marie-christine-zelem

Marie-Christine Zélem
Professeur de Sociologie, Université Toulouse – Jean Jaurès

Marie-Christine Zélem est professeur à l’Université de Toulouse Jean Jaurès. Elle enseigne l’anthropologie des techniques et du développement, la sociologie de l’environnement et des risques, la sociologie de l’énergie et la sociologie des controverses. Elle est membre du laboratoire CERTOP, UMR 5044 du CNRS, directrice de l’axe TERNOV (Transitions Ecologiques. Risques, innovations, tourisme). Ses recherches portent sur les interfaces sociotechniques et les conditions du changement social. Elle interroge les modes de réception et de participation aux politiques publiques environnementales, en particulier dans le domaine des déchets et de l’énergie. Elle questionne par ailleurs les modalités de la transition écologique à l’échelle des territoires. Jusqu’en septembre 2016, elle a fait partie du Comité des Experts pour la Transition Energétique et, au titre de la Fondation pour la Nature et l’Homme, elle a été membre de la commission REPERE sur les questions de démocratie participative. Elle a en particulier publié en 2010 aux éditions L’Harmattan : « LEducation au Développement Durable de l’école au campus » (avec Odile Blanchard et Didier Lecomte), puis « Politiques de Maîtrise de la Demande d’Energie et résistances au changement » ; et en 2015, avec Christophe Beslay, «  La sociologie de l’énergie : Gouvernance et pratiques sociales », aux éditions CNRS.

Animatrice du Colloque

Latieule Sylvie

Sylvie Latieule
Journaliste

Directrice de la rédaction de 8 titres professionnels dans les secteurs de la chimie (dont InfoChimie), de l’énergie (Pétrole& Gaz Informations), de la pharmacie  et de l’environnement pour le groupe Infopro Digital.  Ingénieur chimiste ENSCP (ChimieParisTech). Master of Science de l’université d’Ottawa (Canada). Doctorat en catalyse appliquée aux sciences pétrolières – IFPEN. Début dans le journalisme en 1995 à la rédaction d’InfoChimie pour devenir rédactrice en chef du titre en 2002. Créatrice de deux magazines professionnels : Industrie Pharma en 2003 et Formule Verte en 2010 (bioéconomie). Club des Bioéconomistes : membre du conseil d’administration . Société d’encouragement pour l’industrie nationale  (SEIN) : membre du comité des Arts chimiques.

Notes de synthèse Panorama

Des notes de synthèse rédigées par les experts d’IFPEN apportent un éclairage sur les principales problématiques scientifiques, technologiques, économiques et industrielles des secteurs de l’énergie, des transports et de l’environnement.

PDF

Contexte pétrolier 2017 et tendances

Le Brent s’établit en 2017 à 54 $/b en moyenne annuelle, en hausse de 24 % (+10 $/b) par rapport à 2016. Sous l’effet du rééquilibrage du marché pétrolier, de la politique Opep de gestion de l’offre et des tensions géopolitiques, il a dépassé les 60 $/b en fin d’année 2017. Les marchés anticipent un prix de 55 à 70 $/b pour 2018. Ces seuils évoluent en fonction des perspectives concernant la demande et le contexte géopolitique. Le niveau incertain de la production américaine constitue également un facteur important de volatilité du prix.

Lire la note

PDF

DEVELOPPEMENTS RECENTS ET PERSPECTIVES DU MARCHE GAZIER

Les fondamentaux du marché gazier mondial ont suivi une évolution positive en 2017, en particulier en Chine où la croissance de l’offre et de la demande gazières ont dépassé les prévisions.

De nombreux facteurs, qu’ils soient d’ordre économique, réglementaire ou environnemental, sont propices à l’expansion de la demande gazière.

Cependant, l’industrie souffre toujours d’un manque d’investissements, ce qui pourrait contraindre le développement du marché dans les années 2020.

Lire la note

PDF

BIOGAZ EN EUROPE : QUELLES PERSPECTIVES ?

Le biogaz, produit à partir de toutes sortes de matières organiques, est utilisé pour la production d’électricité ou de chaleur.

Le biométhane, c’est-à-dire le biogaz épuré de sa composante CO2 en particulier, peut être injecté dans le réseau de gaz naturel ou valorisé comme biocarburant dans le transport.

En Europe, le biogaz représente, en 2015, 8 % de la production de renouvelables et l’équivalent de 4 % de la consommation européenne de gaz naturel.

Lire la note

PDF

QUELLES SOLUTIONS BAS CARBONE POUR LE TRANSPORT ? FOCUS SUR LES VEHICULES PARTICULIERS

La baisse des émissions de CO2 provenant des véhicules routiers est un élément essentiel pour réduire durablement les émissions globales de gaz à effet de serre (GES). Au niveau mondial, le secteur du transport représente une part de 23 % du total des émissions de GES.

En France, la contribution relative de ce secteur est encore plus importante puisqu’il était en 2014 à l’origine de 28,5 % des émissions de GES, le rendant ainsi le plus émetteur, loin devant l’agriculture (17 %) et le résidentiel tertiaire (16 %).

Lire la note

PDF

SYSTEME DE TRANSPORT INTELLIGENT ET MOBILITE 3.0 : DEFINITION, ENJEUX ET ACTEURS

À l’instar de nombreux segments de l’économie, le secteur des transports et de la mobilité enregistre depuis plus d’une décennie une modification fondamentale de son organisation en raison d’une double révolution technologique (la digitalisation) et d’usage (nouvelles formes de mobilité, véhicule autonome, etc.). Ce mouvement a de profondes conséquences sur les rapports qu’entretiennent les citoyens avec la mobilité mais également sur le modèle économique des acteurs traditionnels (équipementiers, constructeurs automobiles, etc.).

Lire la note

PDF

TABLEAU DE BORD BIOCARBURANTS 2017

Quelle est la consommation de biocarburants dans le transport routier ?

Comment se répartit cette consommation dans le monde et comment évolue-t-elle ?

Ethanol/Biodiesel, quelle est leur part respective ?

Où en sont les recherches sur les biocarburants avancés et en particulier les voies lignocellulosiques ?

Les réponses dans le tableau de bord annuel Biocarburants d’IFPEN

Lire la note

PDF

LA TRANSFORMATION DIGITALE DANS LE DOMAINE DU PÉTROLE ET DU GAZ

L’arrivée du numérique et des technologies associées1 a bouleversé de nombreux secteurs au cours de la dernière décennie. En les investissant un à un, les grands acteurs du web et du numérique — GAFA en tête — ont provoqué une prise de conscience chez les acteurs historiques quant aux potentiels de développement liés à la transformation numérique des activités ainsi que sur les risques de voir leurs cœurs de métiers menacés. Le secteur de l’énergie n’a pas dérogé à cette tendance.

Lire la note

PDF

INDE : LES DEFIS DE L’INDUSTRIALISATION ET DE LA DEPENDANCE ENERGETIQUE DANS UN CONTEXTE DE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Troisième consommateur mondial d’énergie, l’Inde est actuellement le pays du G20 qui enregistre la plus forte croissance de son produit intérieur brut (PIB). Ce dynamisme économique s’accompagne, depuis 2014, d’une volonté de transformation majeure de sa politique industrielle avec la mise en place du Make in India. Dans ce contexte, les défis auxquels l’Inde doit faire face sont nombreux, puisque New Delhi doit gérer une dépendance grandissante aux approvisionnements extérieurs et un nouveau modèle de développement dans un contexte de transition énergétique mondiale.

Lire la note

PDF

LA REDUCTION DES EMISSIONS DE SOUFRE DANS LE TRANSPORT MARITIME : UN DEFI ECONOMIQUE ET TECHNOLOGIQUE

Les émissions d’oxydes de soufre dues au trafic maritime sont en constante augmentation, contrairement à celles générées par l’ensemble des sources terrestres qui font, elles, l’objet de nombreuses réglementations tant sur les combustibles que sur les plafonds d’émission des équipements qui en consomment. Une résolution a en conséquence été adoptée par l’Organisation maritime internationale (OMI) pour réduire les teneurs en soufre des carburants marins mais sa mise en application, prescrite pour 2020, pourrait s’avérer compliquée.

Lire la note

PDF

PANORAMA MONDIAL DES OUTILS ECONOMIQUES DE TARIFICATION CARBONE

L’Accord de Paris signé à la COP21 est entré en vigueur en novembre 2016. Cet accord vise à maintenir la hausse de la température moyenne mondiale en-deçà de 2 °C et à poursuivre les efforts pour contenir la hausse à 1,5 °C d’ici 2100. Il revient aujourd’hui aux gouvernements et aux juridictions locales de mettre en place un cadre économique et réglementaire incitant les réductions de gaz à effet de serre. La tarification carbone est un des outils économiques disponibles, elle prend des formes et des valeurs au niveau international très diverses et se déploie à tous les secteurs de l’économie.

Lire la note

Restez informé sur les colloques Panorama d’IFPEN